Épyserit

est

une troupe de théâtre picardisante .


Elle crée,

chaque année,

un spectacle comique original

utilisant

le patois local. 

Spectacle 2019

 Nous pouvons déjà vous dire que

La pièce principale sera   "Hippie ch'est toute !"

 

Nous sommes dans les années 60, deux hippies de passage dans le village vont perturber le train train de la vie de la population.
       Le Maire, Abélard Mudlaire, va craquer après tous les reproches, liés à cette installation, qui lui seront faits, même sa femme ne voudra plus de lui malgré ses supplications. Le curé, qui essaiera de comprendre ces jeunes sera qualifié de curé hippie alors que sa bonne voudra les envoyer en enfer. Adèle, l’originale du village, sera fortement attirée par la philosophie prônée par eux et, malgré son âge, voudra les suivre mais elle subira les foudres de sa grande sœur, un peu gendarme. Le garde champêtre se laissera entraîner à fumer ce qu’il n’aurait pas dû avec les conséquences que l’on peut imaginer. Et voilà que la grand-mère de la jeune hippie veut  reconduire sa petite fille chez elle… Les commentaires savoureux de la secrétaire de mairie et des braves femmes vont bon train, critiquant s’exaspérant jusqu’à ce que…

Hippie ch’est toute, on n’en dira pas plus !

Les représentations à Epehy auront lieu

les samedis 23 février, 16 mars et 6 avril et le dimanche 17 mars

 

Un des buts de notre troupe est de mettre en scène


l’humour picard

 

mais comment définir celui-ci ?


Pour cela, il faut savoir que, dans leur majorité, les Picards sont des taquins qui ont absolument besoin de rire et donc utilisent leur sens de l’observation pour se moquer gentiment des travers de tous ceux qui les entourent mais aussi d’eux-mêmes. Ils ne se prennent pas vraiment au sérieux et se plaisent à tourner en dérision ceux qui sont imbus de leur personne et vous assènent des certitudes définitives. Et s’ils s’attachent à leur langue, c’est pour rendre leur discours plus savoureux en utilisant les expressions imagées, suggestives et souvent railleuses que leurs anciens ont composées et utilisées bien avant eux.

Michel Delaire